L'Aupillon (2916) et le Rocher des Cailles, très jolis sommets en Ubaye !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

L'Aupillon (2916) et le Rocher des Cailles, très jolis sommets en Ubaye !

2 jours de randonnée automnale, entre neige et soleil !
tidoudou
Texte :
Cet article est issu du mag communautaire Outzer, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

L'itinéraire

Nous cherchions un sommet proche des 3000 realisable en cet automne ou les cimes sont deja bien poudrées. Proche de Barcelonnette puisque j'avais un sac a y récuperer !

Une belle cabane serait un plus pour profiter du week end entier.

Je suis tombée sur un topo des lacs de l'Aupillon, très tentant mais trop peu de denivelé. Un itineraire passant par ces lacs proposait d'enchainer 2 sommets, pour un total d'environ 1200m de denivelé. Apres recherche je vois que la cabane de "bonnefontaine" se trouve sur le chemin. Reste a verifier qu'elle est en etat et ouverte... C'est bon, tout est réuni pour passer un super week end, il ne reste qu'a croiser les doigts pour la meteo !

La montée vers la cabane

Samedi. La route monte au dessus du hameau des Thuiles, un peu avant Barcelonnette. Elle se termine par une piste. Il est possible de terminer à pied puisque l'etape du jour est courte. La cabane se trouve vers 2450m d'altitude. Le debut est presque plat, on traverse une jolie foret qui devient de moins en moins dense, on traverse des petit cours d'eau. Avec la neige et les paysages autour c'est joli, les melezes ont jauni deja.

On se rapproche d'une jolie falaise dechiquetée et on va monter en lacets pour arriver à un replat ou nous decouvrirons cascade de la Pisse et peu apres la cabane ! La lumière est incroyable.

Nous avons prevu de faire des grillades, et donc nous avons monté du bois. Il nous servira aussi pour le poele de la cabane.

De l'eau coule a quelques metres de la cabane, c'est pratique pour faire la vaisselle et s'approvisionner en eau.

Le soleil se couche vers 19h et nous permet quelques belles photos. Apres une fraiche veillée autour du feu, 22h nous rentrons dormir. Nous avons pris nos matelas et sacs de couchage.



Vers le sommet de l'Aupillon 2916m

Apres une nuit froide, le soleil met du temps a venir donc nous decidons de ne pas l'attendre pour decoller. Cest le thé du petit dej qui nous rechauffe.

Le premier lac s'atteint rapidement. Il faut passer à sa gauche pour entamer une montée raide vers le sommet mais nous avons continué dans le vallon enneigé moins raide, lorsque le 2e lac est en vue, nous le rejoignons. Il ya une belle epaisseur de neige. Le soleil est bien là, nous decidons de finir notre petit dejeuner avant de commencer les choses serieuses !

Il faut monter dans un pierrier boueux, neigeux, glissant, raide, et nous choisissons de quitter la sente pour crapahuter sur l'arete, plus exposée mais moins humide. Nous arrivons sur la crete sommitale, vue sur le lac Ste Marguerite. Beaucoup de neige et de chamois sur ce versant.

Il ne nous reste ue quelques mètres pour atteindre le sommet. La neige rend dangereuse la montée, mais nous y parvenons.

Doudou admire le paysage, prend la pose et signe le livre d'or avant d'entamer la descente.




Montée vers le col de l'Aupillon et le rocher des Cailles (2820)

Nous décidons de couper dans les éboulis afin de ne pas redescendre jusqu'au lac et de gagner quelques dizaines de mètres de denivelé pour notre dernière ascension. (et surtout nos pieds mouillés preferent eviter la neige !)

Depuis le col, la vue est splendide, nous voyons bien le chemin que nous avons parcouru.

Pause pic nic a l'abri du vent et les fesses hors de la neige !

Il ne reste plus grand chose à monter et cette crète est facile. On voit Barcelonnette en contrebas.

Ce sommet permet de boucler le tour ce cet espece de cirque. La descente se fait sur la crete, dans la continuité, sous l'oeil de la grande Séolane... Puis une pente herbeuse et enfin nous retrouvons notre jolie foret de melezes enneigée. Meme cette descente je l'ai adorée !

J'espere que mes photos vous donneront envie de faire ce tour, ce qui est sur c'est que j'y retournerai au printemps pour voir les herbes vertes et les lacs bleus !

tidoudou
Texte tidoudou
Mon bonheur, c'est de passer mes week end et mes vacances à vadrouiller en montagne, avec ou sans neige, sur chemins ou sur parois. Et encore plus dormir sous la tente, loin de tout.
Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.