Tour du Besso par les glaciers

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Tour du Besso par les glaciers

Un beau projet nécessite motivation, entrainement, bonne météo et ... Mais quel est ce 4ème  point non négligeable???
nico_be
Texte :
Cet article est issu du mag communautaire Outzer, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Les enfants sont casés, les parents en profitent!

Fin juillet les enfants sont au camp et on est donc tranquille pour 5 jours. Deux options, se reposer ou en profiter! Pas besoin de réfléchir longtemps, il est temps de repartir en montagne comme dans notre folle jeunesse ;)

Déjà dans un coin de la tête pour juillet 2019, j'avais repéré un chouette tour sur 3 jours dans le Val d'Annivier. L'idée est bel et bien d'en profiter et pas de se mettre dans le rouge et d'en baver à tout prix donc le projet soumis à Madame n'a pas tout de suite été approuvé... Pour la petite histoire ma chère et tendre adore la montagne mais fait de l'asthme à l'effort et est fibromyalgique, donc pas évident, surtout depuis la Belgique, de se lancer dans un gros projet d'alpi!

L'année passée elle avait donc proposé de commencer gentiment dans les Vosges et de voir si une bonne journée de marche avec plus de 1000m de D+ était faisable ou pas... Le résultat n'avais pas été super encourageant pour la suite avec des douleurs aux hanches après le premier jour (8km et 450m de dénivelé), une grosse journée de pluie et une dernière journée vraiment dur dur pour les hanches et les jambes (26km et 1000m de dénivelé). La seule bonne nouvelle c'est qu'aucune crise d'asthme n'a été déclarée! Et qu'on a bien profiter des paysages, quand même! ;)

On met donc en place un entraînement progressif. Habitant en Belgique, pas possible de trouver un D+ de 1000m, il va falloir ruser! Dans notre plat pays il y a quand même des régions vallonnées et on a la chance d'être en bordure de Meuse, 100m de D+ entre la flotte et la maison avec une belle réserve naturelle entre les deux. Avec le confinement COVID19 de cette année 2020 les sorties s'enchaînent et il va falloir passer à la vitesse supérieur, en effet le rapport km/D des randos n'est pas suffisant pour le projet final. On trouve donc grâce à un ami trailer une côte qui nous convient, 65m de D+ pour 650m qu'il suffit de monter/descendre autant de fois que nécessaire ;) Quand je vous dit que la motivation est là! Au final les 1200m de dénivelé sont avalés sans soucis 2 jours de suite! Madame est prête physiquement!

En parallèle, je lui fait un rappel des techniques de base; marche sur glacier, nœuds, test crampon, mouflage... Achat également d'un peu de matos (nouvelles chaussures, chaussettes, bâtons, sac à dos). Madame est prête techniquement!

Ajoutez des photos (2020px)

C'est parti pour les cîmes

26 juillet 08h00, c'est parti pour 8h de route en direction de la Suisse, Villars-Sur-Ollon pour être exacte où on fait halte chez un pote de l'ESS. Petit barbecue tranquille avec vue sur le Grand Muveran et bonne nuit à l'appart à 1200m d'altitude.

27 juillet 08h00, il nous reste 1h30 de route jusque Zinal où le parking est déjà plein mais on fini par trouver une place, ouf! Dernier check météo positif, ils annoncent quelques perturbations pour l'après-midi du lendemain et du sur lendemain mais pas d'orage donc la fenêtre météo est bonne! C'était un des gros risques vu qu'on avait que ces dates là de libres. A 10h00 on abandonne la voiture et on se lance pour notre trip en amoureux! On avance tranquille a travers les alpages de la Lé sous le soleil et sans trop de monde. On est pas bien là?

Ajoutez des photos (2020px)

Ha oui, j'en oubliais presque de vous présenter le projet... Boucle en 3 jours autour du Besso, tout au bout du Val d'Annivier, au pied de la couronne impériale. De Zinal (1666m), monter à la Cabane du Grand Mountet (2886m) puis à la Cabane d'Arpitettaz (2786m) en passant par le glacier du Mountet, l'arrête du Blanc (3724m) et le glacier du Moming. De quoi en prendre plein les yeux sans trop de passages techniques ou physiques.

La traversée du glacier du Moming est fréquemment parcouru en hiver (étape 5 de la Haute route impériale) mais pratiquement jamais en été, les "touristes" s'arrêtant aux refuges et les alpinistes préférant les sommets prestigieux aux alentours. Particulièrement torturé il doit être assez impressionnant sur le terrain mais les grosses zones de crevasses sont facilement contournables (même trace que la trace d'hiver). On a prévu les broches à glace au cas où...

Je laisse en option la possibilité de monter à l'épaule du Zinalrothorn en fonction du timing et de la forme, histoire de taquiner les 4000m d'altitude ;)

Ajoutez des photos (2020px)

L'approche

Après 1h de marche, 4.5km et 240m de D+, on traverse La Navisence, le rythme est bon, on est cool et on profite de la vue qui commence à s'ouvrir. Vers Arpitettaz on découvre le Weishorn (4506m) et notre chemin pour le retour, vers le glacier de Zinal le Grand Cornier (3962m) en impose aussi. Ça fait un bon échauffement, tranquille.

Ajoutez des photos (2020px)

La montée commence enfin pour rejoindre le balcon au dessus du Glacier de Zinal. S'en suit un joli sentier a flan de montagne avec 3-400m de gaz histoire de nous faire comprendre qu'on est bien en montagne ;)

Ajoutez des photos (2020px)

On arrive au pied du Besso à 2650m et c'est parti pour la 2ème section plus raide. Cette partie rocheuse est même équipé de cordes et câbles. C'est loin d'être indispensable mais ça permet de sécuriser les moins aguéris surtout s'ils commencent à fatiguer. De là on commence a mieux voir la Dent Blanche (4357m) puis l'Obergabelhorn (4064m) avec sa majestueuse face Nord. Jusqu'au pied du Mammouth on a droit a un beau chao de bloc de toute taille, on se voit pas trop avancer mais on fini par arriver au refuge et son magnifique panorama, surtout sous le soleil!

Ajoutez des photos (2020px)

Très bon accueil au refuge et pâte bolo au menu du soir, le premier jour de notre périple se termine à merveille. A noter qu'il y a zéro réseau là haut, j'ai eu la chance d'arriver à faire partir un sms pour confirmer à nos amis qu'on était arrivé mais c'était vraiment de la chance. Du coup le stress de madame monte encore un peu vu que s'il arrive quoi que ce soit le lendemain on ne sait pas appeler les secours vu qu'on a pas de radio... L'arrivée de l'hélico pour aller secourir une jeune du CAS en rajoute une petite couche. Mais en principe tout se passera bien! ;)

28 juillet 04h00 on se lève tranquille, tout le monde dort encore (ou essaye...) sauf un groupe de jeune du CAS qui partent juste avant nous (pour la même course), même la gardienne s'est permise un grasse mat, grand bien lui fasse ;) Comme cette dernière disait, en refuge on passe la nuit, on ne dort pas... L'adage s'est vérifié et on a tous les 2 passé une nuit blanche :(

Quoi qu'il en soit, à 04h45 on se lance sous les étoiles, le ciel est complètement dégagé et nous promet une belle montée jusqu'à l'arrête du Blanc. D'ailleurs on a vite fait de ranger la veste, il fait bon et presque pas de vent. La journée débute en longeant la crête de la moraine, le chemin n'est pas toujours évident mais bien querné. Par contre la mauvaise nuit se fait sentir et à partir de 3000m le souffle est court, Carine a du mal et ralenti le pas en plus de quelques pauses. J'en profite pour faire quelques photos au crépuscule. A 3200m on passe sur le glacier. C'est vraiment un glacier tout gentil, super régulier et peu pentu, on pourrait vraiment se permettre de ne pas s'encorder mais on le fait quand même, on n'est pas en mode "fast hiking" donc ça ne nous coûte rien et ne nous ralentira pas spécialement. Le cadre est juste magnifique! Il y a une trace qui longe le pied du Blanc de Moming mais vu les températures et toute la caillasses au pied de cette "falaise", je préfère m'en éloigner et on n'a pas hésiter à mettre le casque. On se ballade donc tranquille au milieu d'un glacier entouré de sommets à plus de 4000m, c'est plutôt sympa! 

Ajoutez des photos (2020px)

Le jour commence à se lever sérieusement et le rythme n'est pas terrible, au plus on monte au plus Carine demande des pauses régulières pour reprendre son souffle. On a clairement loupé un truc dans notre projet, l'acclimatation!!! Monter en 48h de 180m d'altitude à 3500m, c'était un peu osé, voire téméraire! :-D

A 9h on est à 3580m, il ne reste que 150m de dénivelé avant l'arrête du Blanc et la descente de l'autre côté, on est vraiment tout proche... Mais il faut se faire une raison, Carine est à bout de souffle, on avance pas, le glacier bien crevassé de l'autre côté est en plein soleil depuis plus de 2h et au loin les nuages arrivent. Pas besoin de réfléchir plus longtemps, il faut faire demi-tour et redescendre.

Carine est très déçue de mettre en échec notre projet mais je la rassure tout de suite, on en a quand même bien profiter de cette couronne impériale, on a fait le plein de "WAOUW" et c'était une belle activité en couple. C'est surtout ça qui compte.

Ajoutez des photos (2020px)

La descente va heureusement bien plus vite que la montée et à 11h on est de retour au refuge où on s'arrête pour une petite pause bien méritée. On pensait y rester une bonne heure pour casser la croûte avant de descendre sur Zinal mais les nuages gris sur la Dent Blanche et le tonnerre au loin nous obligent à repartir plus rapidement! Si on peu éviter de devoir traverser le chao du Besso sur des rochers trempés, c'est pas plus mal. Et en effet, à peine passé la section câblée et avant même d'avoir terminé de manger un petit morceau de saucisson on se prend une averse de grêle. Le reste de la descente alternera entre timide éclaircie et averse pour une ambiance un peu tropicale, 26° en moyenne sur la descente!

Ajoutez des photos (2020px)

Après une bonne nuit à l’hôtel à Zinal on profite du Spa et du soleil qui est de retour! J'avais aussi prévu la bouteille de Champagne et on ne s'ai pas privé ;) C'est aussi ça les sorties alpi en amoureux...

Ajoutez des photos (2020px)
nico_be
Texte nico_be
Acro d'escalade et de sport nature en général! J'adore tous ces sports qui m'emmène dehors (en montagne c'est encore mieux), que ce soit seul, avec des amis ou en famille : escalade, VTT, alpinisme, ski, trail. Et même en Belgique il y a de quoi faire!
1 commentaire
Kongou Yawovi

inscrit le 15/10/20
LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS
UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE


Mme Nadine POTTIER , vous disposez d'un
capital qui servira à octroyer des prêts
particulier à court et long terme à toute
personne sérieuse voulant de ce prêt.
Veuillez noter les domaines dans lesquels je peux vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impasse


* Financier

* Prêts à l'investissement

* Rachat de crédit

* Prêts personnels ...

Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution.

Veuillez me contactez :

nadinefinance.fr@gmail.com
WhatsApp : +33758850908

Cordialement .

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.