Bric de Rubren, sommet italien à 3340m d'altitude dans le massif de l'Ubaye

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Bric de Rubren, sommet italien à 3340m d'altitude dans le massif de l'Ubaye

Randonnée effectuée sur 2 jours afin de profiter du joli Bivouac Enrico Olivero
tidoudou
Texte :
Cet article est issu du mag communautaire Outzer, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Jour 1 : Maljasset -> Col et Lacs Longet...

En ce lundi de août, la météo est moyenne. Mais il m'en faut plus pour m'arreter !

Avec ma petite troupe, nous avons rendez-vous à 7h30 à Pertuis, il ya 2H45 de route pour rejoindre Maljasset. Arrivés au départ, petit check des sacs, nous emportons tentes, matelas et duvets au cas ou le bivouac serait deja occupé.

Nous avons 12 km et 800m de denivelé, une formalité pour nous mais le ciel est gris. C'est parti.

Le chemin monte tranquillement jusqu'au "plan parouart". Petite passerelle et petite montée en foret. Puis des montagnes russes. Nous longeons l'Ubaye, c'est joli.

A 12H30, comme la pluie nous laisse tranquille nous pic niquons au plan de Blave. Nous repartons, la montée est facile et reguliere. Il ya des marmottes partout. Quelques gouttes nous font accelerer le pas.

Arrivée aux premiers lacs. Superbe... Nous poursuivons jusqu'au bivouac que l'on apercoit en hauteur. Nous longeons un autre lac, puis encore un. Il yen a un autre en contrebas et un au loin. Le Viso egalement...

Arrivés au bivouac, toc toc : il y a deja une petite famille. Nous préparons un thé pour se réchauffer. Dehors le vent et le froid sont terribles.

Un peu plus tard, je sors faire un petit tour, plusieurs personnes ont installé des bivouacs au bord des lacs et sont accompagnés de petits anes. (il sont loués à Saint Veran). Je fais le plein d'eau avant de retourner au chaud.

Les enfants de la petite famille souhaitent dormir en tente donc ils nous quittent, puis arrivent 2 randonneurs italiens. Et plus tard dans la soirée 2 jeunes randonneurs français.

Le vent souffle fort, ca s'entend depuis l'interieur. Jai choisi un lit en haut, je serais plus tranquille.

Petit diner lyophilisé, et hop cest parti pour une bonne nuit dans mon sac de couchage !


Jour 2 : lac du Loup, pas de Salsa, pas de Mongioia, Bric de Rubren, descente sur Maljasset

Au réveil, quel bonheur : DU SOLEIL ! On apercoit le Viso avec une couronne de nuages. Je met le nez dehors, glaglagla !!! Il a gelé, et le vent souffle encore.

Rangement et petit dej, puis c'est parti.

Nous repartons vers le lac Longet. Rapidement, on bifurque pour rejoindre le lac du loup, il ya un petit raidillon de 100m de denivelé environ. Quelle vue en arrivant, nous surplombons ce joli lac qui comporte une presqu’ile. Nous sommes deja à 2800m d'altitude. Il faut contourner le lac, en essayant de perdre le moins d'altitude. Nous sautons de bloc en bloc dans le clapier. Enfin des cairns nous indiquent la montée, le chemin redevient visible mais tres raide. Je me retourne souvent pour admirer le lac. Ce chemin est desert, pas de randonneurs, ils doivent privilegier la montée par notre vallon de descente. La pente redevient faible, nous traversons un long nevé presque plat. Le chemin remonte tranquillement jusqu'au pas de Salsa. Nous sommes a 3169m d'altitude. Le spectacle est magnifique. A droite, le Rubren, à gauche le Mont Salsa, en bas le lac Mongioia et le bivouac Boerio.

Il faut y descendre (3080), nous en profitons pour visiter le bivouac et boire une boisson chaude. Ensuite il faut contourner le lac et voila l'ascension finale qui commence (260m de denivelé). Il faut suivre les cairns, il chemin est indiqué facile, un autre est plus engagé. La vue sur le lac et les cimes nous fait oubier les difficultes de la montée. En une grosse demi heure, nous voila à la croix.

Pas de vent, petite pause photo avant de redescendre au pas de Mongioia et plonger dans le vallon direct pour le retour. Nous cherchons un coin herbeux au bord de l'eau pour faire notre pause pic nic. Ici aussi ca grouille de marmottes.

Un peu plus bas, nous referons un pause baignade avant de retrouver au plan de blave le chemin de l'allée, le long de l'Ubaye.

Ce retour me parait interminable, la vue est moins jolie dans ce sens là !

Ce 2e jour, nous aurons marché 18km et environ 800m de denivelé.

Des souvenirs plein la tête.

Ce soir nous dormons sur Maljasset pour randonner aux lacs et col de Marinet le lendemain. Facile et joli, c'est l'autoroute.


tidoudou
Texte tidoudou
Mon bonheur, c'est de passer mes week end et mes vacances à vadrouiller en montagne, avec ou sans neige, sur chemins ou sur parois. Et encore plus dormir sous la tente, loin de tout.
Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.