Avis Dynafit Ultra 100 2020

1 avis Dynafit Ultra 100.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Caliria

Une chaussure taillée pour le long à la polyvalence relative

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,62m | 51kg | Avancé | Manosque
Acheté : 115€ en ligne
Conditions du test : 250km sur terrains plutôt secs et pierreux.

Points forts

Amorti ++
Confort immédiat

Points faibles

Crampons peu prononcés
Maintien un peu flottant pour les pieds fins
Chaussure assez "haute"

Ayant déjà été séduite par le modèle Feline SL de Dynafit, qui m'a fait découvrir la marque, j'ai souhaité prendre ma nouvelle paire chez la marque, en essayant un modèle plus confortable encore (sur les Féline SL, il m'a fallu un bon moment pour les faire, comme je l'explique dans mon test : https://www.outzer.fr/avis/chaussures-trail/dynafit/ws-feline-sl/0/6880.html ).

L'ultra 100 semblait répondre à mes attentes, étant taillées pour le long. Alors même si je ne m'aligne pas sur des ultra, je voulais pouvoir être bien dans mes pieds sur 30km, ou 6h de course pour ma part comme j'ai pu le faire en montagne cet été. J'hésitais fortement avec les Alpine Pro, modèle plus ancien mais dont les crampons me plaisaient davantage au premier abord (on reviendra là dessus plus loin). J'ai d'ailleurs aussi commandé ce dernier modèle, que je commence seulement à étrenner car oui, au lieu de renvoyer un des deux, j'ai décidé d'étrenner également cette paire!).

Avec un drop de 6mm, on est sur un bon intermédiaire si on a l'habitude de courir avec une foulée qui s'y prête (plutôt médio pied).

Sur la balance : le poids est de 254g, pour une pointure 39, ce qui est dans la moyenne de bon nombre de paires sur le marché, pas ultra light mais très correct. 

Description et appréciation globale de la chaussure

On remarque tout de suite une semelle extérieure plutôt haute, qui n'est pas nécessairement des plus ergonomiques pour les débutants : mes chevilles ont eu besoin d'une voire 2 petites sorties pour s'y habituer, alors si on n'a pas l'habitude de crapahuter sur les sentiers, on peut y trouver une instabilité assez déroutante. Cela peut être chez Hoka aussi, aux dires d'un copain traileur.

Côté design, on est sur quelque chose d'assez flashy, avec un look plutôt agressif assez caractéristique de la marque. On remarque un système de mesh fin et élastique qui recouvre complètement les lacets et qui sert de poche élastique pour les glisser. Un inconvénient pour ceux qui souhaiteraient avoir la possibilité de changer les lacets par confort, préférence, ou nécessité, ce qui ne m'est jamais arrivé. Cela empêche également d'ajuster le serrage depuis ailleurs que le haut du laçage, mais c'est également le cas avec les systèmes Quick lace.

La languette est plutôt large (peut-être un peu trop haute) et bien rembourrée.

L'ensemble du matériau est assez fin, souple, mais semble résistant, pas de mauvaise surprise au bout de 250km.

Les lacets d'ailleurs, sont assez fins, ce n'est pas ce que je préfère car une fois bien serrés je trouve qu'ils font un peu mal, en comparaison avec des lacets plus épais. On notera que sur ce modèle le système de Quick lace présent sur la Feline SL, tout comme sur l'Alpine pro (et plus généralement chez Salomon) a disparu. Cela ne me pose pas trop de problème même si j'y étais assez habituée.

Nous en arrivons à la semelle extérieure, et plus précisément les crampons : pour une chaussure de trail, on est clairement sur du cramponnage discret, avec une répartition de petits crampons souples sur toute la surface de la semelle (voir photo). Selon certains avis, cela n'empêche pas une bonne accroche ; je peux confirmer sur terrain sec, mais malgré 250km au compteur je n'ai pas eu l'occasion de tester qu'une fois sur terrain humide, sur certaines portions d'une course en Haute Savoie (le trail des Fiz, dans les zones en herbe). Pas d'avis sur terrain gras donc (pas assez d'eau pour ça chez moi, en Provence!), mais de toutes façons je doute que ces crampons puissent faire des miracles... On est sur une semelle Pomoca, technologie présente sur la Feline SL et qui, même si elle est présentée comme une vraie garantie d'accroche sur terrain humide (comme beaucoup en fait, sur le papier...), n'a pour moi pas été une révélation.

Je me pose des questions sur leur durabilité également, car vu leur faible profondeur et la souplesse de la gomme, pas sûre que j'aille au delà des 800km, mais bon, nous verrons bien.

Test porté

Ce que je remarque et retient vraiment de cette chaussure : le confort. Un amorti qui tient ses promesses tout de suite, pas d'inconfort ou d'échauffement au bout de 30km de course en montagne alors que je les avais depuis peu, c'est un vrai plus et la marque tient là ses promesses. Côté dynamisme, pas le point le plus facile à évaluer, mais c'est une chaussure que je trouve très agréable et aérienne.

Côté maintien, la zone rembourrée au niveau des talons est confortable mais pas excessive ni particulièrement marquée, contrairement à l'Alpine pro par exemple sur laquelle elle est un peu plus dense, mais que pour ma part j'aime bien car elle contribue au maintien justement. 

On en vient à un point négatif pour ma part : le maintien. J'ai clairement un problème avec ça, et c'est souvent ce qui peut pénaliser les chaussures que j'essaie. J'ai des pieds fins, et suis souvent sujette à cette sensation de maintien un peu flottant, surtout sur le pied droit (très pratique...) ; autant sur les Feline SL, rien à dire avec leur fit très près du pied que j'affectionnais tant, autant là, j'ai plus de mal. Comme on le voit sur une des photos, j'ai l'impression qu'un trou de plus permettant de lacer plus près de la cheville ne serait pas de trop, car je trouve cette partie trop "lâche", même en serrant bien (et si je serre trop, ça finit par faire mal!). Du coup ça joue forcément sur ma sensation de sécurité, ô combien précieuse sur terrains techniques...

Sinon le chaussant reste très confortable, sans doute moins "fitté" que sur la Feline SL donc peut-être plus adapté aux pieds plus forts.

Pour l'accroche, je l'ai abordé un peu plus haut avec les crampons : sur du sec on est bien, reste à confirmer leur polyvalence...


Voilà pour mon tour d'horizon de cette Dynafit Ultra 100 que je trouve plutôt très réussie pour le long mais qui ne conviendra peut-être pas à toutes les conditions météo/terrain, ni à tous les profils de coureurs. J'aurais pu leur mettre un 6 à cause de ces 2 points faibles non négligeables mais qui sont très subjectifs et pas nécessairement liés à la technologie de la chaussure mais plus au coureur (pour le maintient), et l'amorti étant vraiment chouette, cela n'en fait pas moins une très bonne chaussure pour le long.

Pour qui ?

Traileur averti, aux pieds pas trop fins, souhaitant confort et dynamisme pour ses sorties longues.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire