Toubkal en boucle

Suite à 15 jours de trek dans l'Atlas et la montée au camp de base la veille sous la grêle, nous nous préparons à l'ascension du sommet le plus haut de l'Afrique du Nord. Forcément il attire plus de monde et nous sommes moins tranquille que dans le reste de l'Atlas, mais cela reste raisonnable (ce jour, environ 40 personnes), il y a plus de monde sur la montée au glacier Blanc dans les Ecrins un dimanche de beau temps.

Départ pas trop tôt, vers 7h du matin, le but étant de faire le sommet et la descente sur la matinée et de revenir au camp pour 12h-13h. La boucle représente 7km et 1100m de dénivelé mais avec un groupe de 8, cela demande un peu plus de temps.

On sent directement le caractère un peu plus alpin de la région (comparé au M'Goun où la montée est longue mais peu raide), la montée est assez raide mais déroule bien. Très vite, avec quelques participants, on se sépare du groupe principal et en 1h30, 800m de dénivelé avalés sur les 1100 que compte la balade. On sort enfin du vallon et la vue se dégage ... magnifique !
Ca sera encore plus beau d'en haut mais on commence à voir vers l'anti-Atlas et les plaines de Ouarzazate au Sud du Haut-Atlas. En plus, avec l'orage de la veille, la brume est moins présente que les jours précédents.

On contemple une demi heure en attendant le reste du groupe puis on repart pour les 300m restants très rapidement avalés. Je ne sais pas si c'est parce que j'étais acclimaté mais atteindre les 4100 m'est apparu très facile.

Bonne pause au sommet avec une très jolie vue et on redescend par le Nord et un chemin assez raide sans difficultés mais pour faire une boucle. Pour la petite histoire, dans ce vallon, s'est écrasé un avion de la mafia italienne avec 10 passagers, tous décédés. On voit des fragments de cet avion dans les 2/3 de la descente.
Descente assez efficace et nous revoilà de retour au camp où notre cuisinier se tient prêt avec le repas du midi qui cuit tranquillement.

Petite sieste et avec 2 personnes, on est repart de l'autre coté de la vallée (parce que la matinée n'a pas suffit ;) )mais nous n'irons pas loin, l'orage gronde ...

La suite le lendemain avec le Ouanakrim, sommet loin des foules que j'ai trouvé personnellement plus joli que le Toubkal.

Fichier .gpx

999m D+
55m D-
3,3km Distance
3232m Altitude mini.
4029m Altitude max.
0 Téléchargements

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire