Avis Simond Sweat Alpinism 1/2 ZIP MAN 2017

Technicité pour petit poids et petit prix

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,72m | 69kg | Avancé | Lyon
Acheté : 29€ en ligne
Conditions du test : Estivales en montagne - Toutes météo

La version « lady » ayant déjà fait l’objet d’avis sur Outzer, je tente ici de contribuer à enrichir le débat avec un test sur la version homme de la Sweat Alpinism 1/2 ZIP de chez Quechua Simond.

Avant toute chose, notons le caractère très sexy du produit, qui répond au doux nom de « Sweat Alpinism 1/2 ZIP Man ». Pour ce test, je vous propose, pour des raisons évidentes de simplicité, de changer de « naming » et d’utiliser l’acronyme ô combien sexy : SA1/2Z. Ouais BB !

Le cahier des charges :

Je cherchais une micro-polaire, très légère, à porter en seconde couche pendant des efforts modérés ou plus intense par temps froid, pour mes randos en 3 saisons.

Le choix :

Mon choix s’est porté sur la SA1/2Z d’abord pour sa légèreté, dans une approche MUL. Elle ne pèse que 223 grammes TTC, et s’oublie en fond de sac lorsque l’on ne s’en sert pas. Pour le reste, le grand zip permet une ventilation et les différences de garnissage de la polaire grattée en fonction des parties du corps étaient à même, sur le papier, d’apporter une bonne régulation thermique.

A l’épreuve du terrain :

Cette micro-polaire Simond répond plutôt très bien à mes critères évoqués plus haut. Elle n’est pas très chaude, mais suffisante en montagne en été. Je la mets au petit matin, à la pause casse-croûte ou si le temps est frais. C’est évidemment insuffisant s’il fait très froid ou en statique, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande.

La coupe du vêtement est très agréable car près du corps d’une part, et assez longue d’autre part. Elle descend assez bas sur les fesses, ce qui évite de se retrouver le dos à l’air en levant les bras ou en se penchant en avant.

La matière polaire grattée / gaufrée de la face intérieure est agréable et l’ensemble paraît robuste, à même de durer plusieurs années. Sur l’extérieur c’est un jersey, qui, s’il n’est pas réellement coupe vent, est mieux à même de parer une petite brise qu’un textile polaire classique. Là aussi, l’aspect inspire confiance en termes de solidité.

Le 1/2 zip est pratique, mais il descend si bas (c’est un 3/4 zip en réalité !) que l’on se demande pourquoi Simond n’a pas poussé le concept jusqu’au zip intégral. Question de poids ? De look ? De solidité ? De positionnement marketing ? En tout cas, c’est surprenant mais nullement gênant.

Simond propose de porter la SA1/2Z en 1ère couche. Je n’ai jamais testé cette possibilité, qui pourrait peut-être s’avérer intéressante en alpinisme ou en rando hivernale.

Un dernier mot sur la poche poitrine. J’ai tendance à trouver ces poches plutôt pratiques pour y glisser un portable par exemple. Sur ce modèle la poche est un peu trop profonde et le contenu descend assez bas, sous la poitrine.

En bref :

Un bon ratio poids/chaleur et un prix quasi imbattable (30€) pour cette seconde couche à utiliser pendant l’effort.

Pour qui ?

Le randonneur qui cherche une seconde couche légère et technique.
9/10

Points forts

Prix, Coupe bien pensée, poids contenu

Points faibles

Poche poitrine à revoir

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire