Avis RaidLight Trail XP 6 Evo 2017

Déposez votre avis.

Très polyvalent

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,89m | 81kg | Avancé | Paris
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Testé sur le Trail des Aiguilles Rouges et la Marathon Race d'Annecy, j'ai pu l'expérimenter en conditions de nuit, sur terrains humides, en altitude, dans la neige, et sous la grosse chaleur orageuse. Bref, un peu toutes les conditions possibles.

Traileur amateur, je réalise généralement 3 courses par an, généralement plutôt techniques : un gros objectif de fin de saison qui doit valider la progression et deux courses de préparation. Je cherche du bon matériel efficace qui reste raisonnable en termes de prix pour rester dans une approche simple.


J'ai acheté ce sac pour évoluer après avoir utilisé sur mes premières courses mon sac à dos de ski (très joli et avec une grande capacité de stockage, mais trop gros et avec un manque de maintien en course). J'ai pu profiter d'une réduction pour l'acheter à un très bon prix.


Objectif en ligne de mire lors de l'achat, le trail des aiguilles rouges 2017, avec l'opportunité de profiter de l'été pour déjà tester un peu le sac. Direction donc la Suisse pour quelques ballades en mode rando-course autour de l'Eiger d'abord, puis du Cervin. 


Résultats rapides après les premières sorties : j'arrive à rentrer tout le matériel et l'alimentation pour partir une journée entière en montagne en pouvant faire face aux intempéries et coups de fringales habituels (beaucoup d'eau et de nourriture, pantalon, surcouche et veste imperméable, couverture de survie, frontale, porte monnaie, couteau, clés, .... Le poids est bien réparti et je me sens assez léger... le sac se fait rapidement oublier (sensation vraiment agréable par rapport au précédent). J'en viendrai presque à croire que je suis d'un coup un meilleur coureur.... (heureusement, la lecture rapide des données de la montre me rappelleront qu'un sac est d'abord fait pour porter des choses avant d'améliorer les performances, mais bon, le mental ça joue aussi :) )


Adopté, validé.... ce sac fera le trail des aiguilles rouges avec moi.


Et je me retrouve donc avec lui au départ en septembre avec un bon niveau de confiance. Pour faire court, cette course confirmera tout les points forts que j'avais ressenti avec ce sac, mais me fera par contre découvrir ses points faibles auxquels je n'avais pas encore été réellement confronté : la ceinture ventrale qui pourrait être plus confortable (et après 10h de courses ça peut devenir un peu génant), la difficulté de se saisir des bidons en course (en marchant ça vaut mais dès que ça bouge un peu, ça devient plus compliqué), l'impossibilité d'accrocher ses bâtons sur le sac sans enlever celui-ci (je garde presque toujours mes bâtons en main, mais dans les quelques passages techniques, j'aurai aimé pouvoir m'en débarrasser sans avoir à m'arrêter, poser mon sac et les accrocher dans les élastiques).


Conclusion après cette course : je reste globalement très satisfait et compte le garder pour les prochaines courses. J'investirai peu être un jour dans un sac plus ergonomique quand mes performances auront augmenté et que je pourrai justifier ce nouvel investissement.



Pour qui ?

Traileur sur moyenne ou longue distance cherchant du bon matériel abordable (et qui aime bien donner un coup de pouce à la production française :) )
7/10

Points forts

Le sac est très léger et dispose de nombreuses possibilités de rangement de son matériel, de sa boisson, de son alimentation. Sa capacité de stockage permet d'aborder sereinement des courses d'une dizaine d'heures nécessitant une bonne autonomie du coureur, tout en restant compact et léger pour une fluidité de mouvement.

Points faibles

Des petites erreurs d'ergonomie ou manque qui impactent le confort en course :
- l'attache de ceinture ventrale est un peu fine et peu conduire à une pression sur le ventre un peu désagréable sur des courses longues,
- pas de système d'attache simple pour les bâtons (obligé de s'arrêter pour pouvoir remettre les bâtons sur le sac), ce qui peut être dommage quand il y a une alternance des passages très techniques nécessitant les mains libres
- l'accès aux gourdes nécessite une bonne souplesse de bras et d'épaule, cela peut conduire à des difficultés pour prendre ou remettre ses gourdes (avec la fatigue nerveuse que cela peut induire) ou le risque même de devenir fainéant et moins s'hydrater (je suis repassé au système de poche à eau à l'intérieur du sac et n'utilise les gourdes que pour de la boisson énergétique que je bois beaucoup moins régulièrement en course)

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire