Avis Oxsitis Hydragon Ace 10 2015

Déposez votre avis.

Pas mal pour un début...

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 68kg | Expert | Beaufort
Acheté : 90€ en ligne
Conditions du test : Trail de 20 à 70 km en entraînement et compétitions

L'Hydragon Ace 10 de chez Oxsitis est un des premiers sacs de trail de la marque. Il est toujours à la gamme Hydragon même si son volume a augmenté depuis. Certains aspects du test pourront être utiles aux futurs acquéreurs de sacs Oxsitis.

Sur le papier

L'hydragon est un sac de 10 L conçu pour le trail court (qui est déjà long pour beaucoup de monde!). Oxsitis a arrêté la sobriété et ce sac noir et gris fait pâle figure à côté des modèle flashis de la nouvelle gamme.

Le sac est composé d'un compartiment pour la poche à eau (fournie) et d'un compartiment pour tout le reste. Cette deuxième poche s'ouvre par un zip vertical. Dans cette poche, on trouve de petites poches se fermant avec des petites languettes velcros. Si elles ont le mérite d'exister, elles ne sont pas toujours pratiques car il faut de toutes façons tout sortir du sac pour y accéder.

Sur l'avant, on retrouve, outre le passage du tube de la poche à eau, une poche à velcro pour mettre des barres et une poche à velcro que l'on peut retirer du sac qui est conçue pour mettre ses détritus. On retrouve aussi une poche pour le téléphone portable.

Pour le maintient du sac sur le dos, une sangle se clip sur la poitrine. Le sifflet y est intégré. Une sangle abdominale est aussi livrée avec, mais je l'ai enlevée car elle serre trop et n'est pas réglable.

Le système d'hydratation

Oxsitis livre le sac avec un système de dilution de dosettes Oxsitis qui a son intérêt mais n'est pas indispensable puisque ces dosettes peuvent être consommées sans dilutions. Ce système de vannes de répartition du produit dans l'eau pèse son poids et l'encombrement n'est pas non plus négligeable. Par ailleurs, la valve n'est pas des plus commode et j'ai rapidement remplacé le tout par une poche Camelback.

Sur les chemins

J'ai beaucoup utilisé ce sac, uniquement en trail, à partir de 20 km environ, jusqu'à 70 km. Sa contenance permet de prendre le minimum. On peut y mettre une veste imperméable, un couche thermique compacte, couverture de survie, bonnet et gants. Pour plus d'effets, il faudra prendre plus grand, ce sac n'est donc pas prévu pour de l'ultra trail. Quand on a bien chargé et rajouté l'eau, on sent que le sac est gonflé sur le dos et il est plus agréable de le porter un peu moins chargé. Heureusement les bretelles réglables par velcros permettent de s'adapter, mais il faudrait les régler à chaque fois qu'on vide ou charge le sac.

Sur l'avant, les poches sont bien pensées et accessibles, sauf celle pour le téléphone. A moins d'avoir un tout petit téléphone, il rentre difficilement dans la poche et quand bien même il rentre, il appui sur l'épaule quand on porte le sac, ce qui clairement gênant, voir source de douleur à la longue.

En courant, il est vraiment stable, même en descente quand ça chahute un peu. C'est peut être le plus important pour un sac de trail et il n'y a rien à dire la dessus. Le sac est relativement respirant et ce n'est pas non plus un aspect que l'on peut reprocher à ce sac. Par contre les bretelles larges frottent sur l'intérieur des bras et peuvent provoquer des irritations après quelques heures.

J'ai peu utilisé le portage des bâtons sur sac car c'est un peu fastidieux de les y fixer, notamment en course. En revanche, une fois dessus, ça ne bouge plus.

Dans le temps

Après 4 ans d'utilisation régulière de ce sac, on peut dire qu'il est clairement costaud. Il passe très bien en machine donc c'est un sac que l'on pourra garder très longtemps. 

Pour qui ?

Trail court
6/10

Points forts

Stabilité, durabilité

Points faibles

Système d'hydratation, conception des poches accessoires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire