Avis Therm a rest Neoair Venture 2018

Déposez votre avis.

Un confort exceptionnel

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,83m | 85kg | Avancé | Champier
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Nuit de juin à 2500m

Après de nombreux bivouacs avec le matelas classique autogonflant (facilement 8 ans d'âge tout de même) de chez Décat, et fatigué par des nuits pas confortable du tout, j'ai craqué et eu envie de voir les choses en grand, enfin plutôt en "épais" pour ce nouveau matelas.

J'ai donc acheté le NeoAir Venture de chez Thermarest.

Ce qui m'a séduit bien sur, c'est son épaisseur une fois gonflé : 5cm !!!!

Et en effet, l'épaisseur et le confort sont au rendez vous, il suffit de le gonfler à fond, de s'allonger et de le dégonfler légèrement pour ajuster la dureté.

Il est également très efficace en terme d'isolation, de part son épaisseur et sa structure WaveCore.

Pour mes 1m83 j'ai pris un taille Regular, il fait 51 x 183 cm, et c'est très bien adapté à ma taille..

Il pèse 560g. Il se plie facilement, j'ai opté pour la technique, ouverture de la valve, je l'enroule sans rien plier pour faire sortir un maximum d'air, je le déroule, et là je rabat les 2 côtés, et je l'enroule en appuyant au maximum pour faire sortir tout l'air restant. Une fois plié, ses dimensions sont de 23*11.5cm. J'ai essayé sur les photos de faire un comparatif de taille avec ce que j'avais sous la main.

Au vu de sa taille, je pensais avoir un volume plus important que mon vieux Quechua une fois dans la housse, et pas du tout, il est à peine plus petit, il est fourni avec sa housse de transport, étonnamment bien trop grande, on peut donc y rajouter un oreiller sans problème, il vaut mieux ça que l'inverse en même temps.

Il est aussi livré avec un mini kit de réparation.

Le bémol, au niveau du système de gonflage, pas très pratique de devoir tourner la valve entre chaque respiration.

De part son volume, au début on a l'impression que ça ne se gonfle pas, il faut gonfler un premier compartiment et s'appuyer dessus pour faire descendre l'air dans le deuxième compartiment, et avec un peu de patience, il prend forme et sur la fin on a juste envie de s'allonger dessus !

On pourrait penser que l'emplacement et la grosseur de la valve gêne, mais ça n'a pas été encore mon cas, malgré mon binôme qui dormait justement de ce côté là. Mais une valve plus discrète aurait été appréciable, ou alors comme pour les duvets, choisir le côté d'emplacement de la valve comme pour le côté d'ouverture des duvets.

Au final, il mérite largement son prix, pas si élevé que ça, pour un confort exceptionnel et une bonne barrière contre le froid

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent passer des bonnes nuits réparatrices pour un prix très abordable.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire