Avis Kalenji Run light 2017

4 avis de lampes Kalenji Run light.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre avis.

Des avantages et des inconvénients

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,80m | 80kg | Avancé | Landiras
Acheté : 40€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions (beau, brouillard, pluie et même sous la neige lors d'un trail blanc semi nocturne) sur tous terrains

Lampe offerte l'an dernier (ça tombe bien je projetais de l'acheter!), utilisée donc depuis un an en trail comme en rando roller.

La principale particularité de cette lampe c'est le fait qu'elle se porte à la poitrine. Ce qui a des avantages mais présente aussi quelques inconvénients. Elle se présente sous la forme d'une batterie avec LED clignotantes rouges à porter dans le dos reliée à une lumière blanche et un bouton de mise en marche/réglage de la puissance d'éclairage par impulsions à mettre devant, le tout monté sur un harnais. Système facile à utiliser (un seul bouton!), et à batterie et rechargeable par USB.

Tout d'abord le poids est supporté par le corps et plus la tête, même si une frontale est relativement légère, ça peut devenir encombrant, surtout si elle bouge. Par ailleurs ça permet d'avoir une batterie plus importante (je n'ai pas pu tester les capacités de la batterie à fond, mais toujours est-il qu'elle tient sans problème 2h! Par contre je ne sais pas si ça serait adapté à un ultra trail où il faut s'éclairer pendant longtemps). L'emplacement sur le dos permet là aussi d'intégrer un éclairage sur le dos pour signaler sa présence (cf photo), d'une manière moins gênante que les quelques frontales que j'ai pu essayer en magasin et qui proposent cette option.
L'autre intérêt est l'éclairage plus rasant qu'avec les frontales. En éclairant plus près du sol les ombres ressortent mieux et permettent de mieux voir les obstacles (branches, trous, pierres...), de même, quand on courre sous la pluie, le brouillard ou la neige, la lumière éclairant plus bas ça ne donne pas la sensation de voile blanc juste devant les yeux. Par ailleurs quand on discute avec quelqu'un, on ne l'éblouis pas, et là aussi c'est un point sympa!
Enfin l'emplacement au niveau du torse permet une recharge en cours d'utilisation avec une batterie de secours accroché au harnais ou à un sac. C'est faisable aussi avec une frontale bien sur, mais au prix d'un câble bien gênant ou d'une batterie accrochée à la tête!
Enfin, pour terminer la liste des avantages, pour ceux qui courent comme moi sous la pluie avec une casquette en guise de protection, ça règle le problème de l'éclairage, puisqu'il n'y au aucune gène!

Cependant cet éclairage au torse présente deux inconvénients: premièrement il ne suit pas notre regard quand on est dans des chemins sinueux! Même si le faisceau de lumière est assez large, si vous ne faites que virer vous vous retrouverez à devoir utiliser une frontale pour y voir quelque chose (c'est quand même dommage!!!).
Autre soucis (mais qui à priori doit être réglé avec les versions plus récentes équipées d'une lampe orientable), sur mon modèle, première génération, la lumière n'est pas orientable: si vous courrez dans une descente vous ne voyez pas correctement à vos pieds pour peu que ce soit abrupt!

Bref, pour résumer, c'est un produit plutôt bien pensé, mais plus destiné à une utilisation sur chemins peu sinueux et assez plats, voir peut être en ville. Sur d'autres terrains la frontale sera nécessaire pour palier certains inconvénients.

Pour qui ?

Ceux qui ne courent pas toutes la nuit (pour une utilisation en ultra le changement de piles serait peut être plus simple) Ceux qui ne courent pas sur des descentes importantes ou des parcours sinueux
7/10

Points forts

rechargement par USB: possible de recharger avec une batterie de secours
port à la poitrine: moins de gène
Faisceau moins éblouissant: meilleure vue des ombres sur le terrain, pas d'effet voile blanc par mauvaises conditions météo
Éclairage arrière: meilleure visibilité sur les portions sujettes à la circulation

Points faibles

Faisceau ne suivant pas le regard: problématique en terrain très pentu ou en cas de parcours très sinueux.
Autonomie?

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire