Avis Tecnica Forge S GTX 2018

Déposez votre avis.

Le bon compromis confort / maintien / solidité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,72m | 69kg | Expert | Lyon
Acheté : 249€ en magasin
Conditions du test : Trek d'une semaine dans le parc national des Écrins
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Tecnica - Forge S GTX

J'ai eu la chance de pouvoir tester cette paire de chaussure grâce aux tests privés d'Outzer. Cet avis fait donc suite à mes tests sur le terrain.

Caractéristiques techniques :

Le modèle Forge est un peu la tête de gondole de chez Tecnica en cette année 2018. La célèbre marque italienne, que je connaissais d'avantage pour ses chaussures de ski, se développe aussi autour du milieu outdoor. La technique de thermoformage, bien connue des skieurs, est aujourd'hui, et pour la première fois, développée pour des chaussures de grande randonnée.

Il est d'ailleurs étonnant, au vu de l'inconfort que peut représenter des chaussures de marche chez certains, que la technique du thermoformage n'ait pas été développée plus tôt pour les produits de trek... on est quand même au XXIème siècle ! La marque annonce non seulement le thermoformage sur la semelle, mais aussi sur la tige de la chaussure elle même ! Un amorti complète le tout, assuré par une semelle intermédiaire en EVA.

Pour le reste, Tecnica a chaussé ses Forges d'une semelle Vibram haut de gamme, appelée Megagrip, dont les crans larges sont censés se déformer pour mieux s'adapter et accrocher le terrain. On est sur une membrane Gore-tex qui a fait ses preuves depuis longtemps en terme de performance imperméabilité / respirabilité avec un revêtement extérieur en DWR pour la Forge S testée ici.

Pour davantage de précisions, rendez-vous sur l'article d'Outzer (sponsorisé) qui détaille le produit

En ouvrant la boite, découverte du produit :

Look :

Voilà typiquement une donnée subjective. On est clairement sur de la chaussure de grande randonnée, donc assez massive, mais rien d'excessif, notamment par rapport à la concurrence sur ce type de produit. Pour ma part, je ne suis pas fan du look général, notamment de la couleur rouge, qui est localisée sur les zones de la tige thermoformables, mais c'est une question de gout. A noter que les Forge S GTX existent aussi en bleu ou jaune, tout en conservant le noir pour la reste de la chaussure.

Poids :

Une donnée sur laquelle je suis particulièrement attentif, en raison de ma démarche MUL. 1170g annoncés, pesées dans la vraie vie à 1194g en pointure 42,5. En comparaison de mes Meindl (1518g, testées ici), on est dans les standards plutôt légers du marché.

Rigidité :

C'est la bonne surprise de ce modèle. Modèle de trek oblige, on est loin de la lourdeur et de la rigidité des chaussures d'alpinisme. Pour autant, ce ne sont pas des souliers d'entrée de gamme et la semelle conserve une certaine résistance à la torsion, essentielle pour limiter la fatigue sur plusieurs jours, en lissant les micros-mouvements du terrain. Mais, et les tests sur le terrains le confirmeront, le compromis entre souplesse du déroulé du pied et rigidité de la semelle m’apparaît comme très proche du sans faute !

Languette :

C'est l'un des points de friction majeur des chaussures de marche. La languette est ici intégrée à la tige, sur la partie intérieure de la cheville. Bon point, donc, cette technique évite d'entrée de jeu un point de friction potentiel sur la malléole interne.

Lacets :

Les lacets sont présentés comme autobloquants. De forme ronde, ils sont suffisamment long pour aller croiser les 4 crochets autour de la cheville, et permettre un nœud confortable en fin de course.

Confort d'accueil et voûte plantaire :

Avant thermoformage, la sensation d'accueil est un peu perturbante. Chausser les Forge S est facile, mais la voûte plantaire de la semelle est très, très, très marquée. On a donc l'impression d'avoir une grosse bosse sous le milieu intérieur du pied, ce qui est assez étrange. J'avoue avoir eu peur de ce ressenti, et je ne suis pas sûr que j'aurais franchi le cap de l'achat si j'avais dû les essayer en magasin par rapport à des modèles à la voûte plantaire moins marquée. Nous le verrons plus loin, ces craintes se sont avérées injustifiées à l'usage.

La phase de thermoformage, en magasin :

Le thermoformage se déroule en deux grandes phases : Les semelles, puis la tige.

Originalité par rapport à des chaussures de ski, tout se déroule assis. Ce n'est pas le poids du corps qui imprime la marque du pied dans la semelle, mais une espèce de gros coussin gonflable sous pression, qui vient serrer le pied jusqu'aux chevilles.

Pour les semelles, après leur préchauffage, elles sont placées dans des petits chaussons que l'on enfile aisément. Les pieds sont alors placés dans le coussin gonflable, qui met une pression assez conséquente, pourtant peu impressionnante sur le papier : 1,5 bars. Mais en terme de sensations, ça gonfle et ça sert fort, très fort même ! On comprend clairement que le pied appuie sur la semelle chaude (autour des 50°C) et imprime sa forme, unique à chacun. Ça serre fort, mais c'est largement supportable, d'autant que ça ne dure qu'environ 3 minutes.

Pour la tige, le processus est à peu près le même, sauf que c'est toute la chaussure, ou tout du moins la partie arrière qui est chauffée. Ensuite, même chose, on se fait comprimer le tout et on attends 3 minutes.

Une fois le thermoformage réalisé, on a donc des chaussures uniques, faites à son pied.

Les premières sensations, dans le magasin sont assez étranges. Il y a clairement une différence avec l'essayage d'avant le thermoformage. Le pied est calé, et on a l'impression d'avoir des chaussures vraiment à sa taille, et adaptées à sa morphologie. A ce stade, pour ma part, j'avais moins cette impression de voûte plantaire marquée, mais la sensation était toujours là, tout comme ce doute quant au confort ou à l'inconfort que cela provoquerait sur le terrain.

Il était donc grand temps de tester mes nouvelles chaussures rien qu'à moi, mon modèle unique, pile poil adapté à mon pied, tout aussi unique !

Première sortie :

Ma première sortie s'est déroulée à Lus-la-Croix-Haute (26), au sein du magnifique site classé du Vallon de la Jarjatte. Terrain varié, pas mal de cailloux, j'ai pu marcher sur des surfaces diverses : bitume, pistes forestières, chemin de pays plus ou moins bien entretenu, GR, éboulis, pâturages... Sortie d'environ 4h30, 850D+ et D-, col caillouteux à 2100m, traversées de torrents, bref, tous les ingrédients pour se faire une première idée de ces Forge S GTX.

La fameuse voûte plantaire marquée ne m'a finalement pas gêné. On y pense pendant les 20 premières minutes, à l'écoute de la réaction du pied, et puis on l'oublie, ce qui signifie que cette petite bosse sur l'intérieur du pied ne génère pas d'inconfort. Mieux, et c'est particulièrement sensible à la descente, le pied est calé dans la chaussure et ne bouge pas d'un iota. On a vraiment l'impression d'être ancré à la semelle et ne subir aucun micro-frottement lors des appuis marqués. Ce qui s'avérait être une crainte devient donc un vrai plus, un atout incontestable de cette chaussure !

En terme de rigidité, les sensations sont bonnes. Les Forge sont rassurantes, on peut poser le pied sans crainte de se tordre la cheville, tout en conservant un déroulé fluide, notamment sur les parties planes. Définitivement, le bon compromis souplesse / rigidité est trouvé, Tecnica a tapé dans le mille. Idem sur l'accroche, la Vibram Mégagrip fait le boulot, on a des bonnes sensations, et on n'imagine pas que la semelle décroche, même en cas d'appui partiel.

Le maintien de la tige est bon (thermoformage oblige ?), ce qui, associé aux excellents éléments précédent, assure une bonne stabilité d'ensemble, qui font des Forge S GTX une chaussure rassurante. A ce stade, je n'ai trouvé qu'un seul bémol, c'est un frottement de la languette sur ma malléole externe droite, principalement en descente. J'avais déjà ce problème sur mes Meindl, qui peut être résolu en sortant la languette à cet endroit. Je pense (et le fait que je n'ai aucun problème à gauche semble le confirmer), que le problème vient de ma morphologie et non d'un défaut de conception des Forge.

Enfin, côté respirabilité et imperméabilité, on est sur du standard dans ce type de chaussure, rien de particulier à signaler, la membrane gore-tex fait le boulot, en laissant les pieds au sec.

Itinérance sur 6 jours :

C'est dans les Ecrins, entre Champsaur et Valgaudemar que j'ai pu mettre les Forge dans des conditions d'utilisation optimales. Descentes cassantes dans les éboulis, traversées de névés, sentiers en sous-bois, pâturages glissants, sommets à +3000m en hors sentiers, et même transits sur bitume, à peu près toute la palette des conditions que l'on rencontre en grande randonnée y est passée.

Le verdict ? Le voici, le voilà :

Confort : Malgré quelques petits échauffements, je n'ai pas eu d'ampoules. Preuve que la chaussure est bien faite, puisque lors de ma dernière sortie avec une autre paire, il m'avait fallu moins de 3 jours pour en souffrir. Je suis donc particulièrement sensible des pieds, et le fait de n'avoir eu que quelques échauffements est un vrai progrès pour moi. Rien au niveau de la semelle, juste un peu au niveau des malléoles et des orteils. Précision : J'ai dû protéger ma malléole droite, mais je reste persuadé que c'est ma morphologie qui est en cause, car j'ai un souci sur ce pied depuis plusieurs années, et je n'ai eu aucun problème similaire sur le pied gauche. Ce problème existe chez moi sur d'autres chaussures montantes, je peux donc en conclure que ce n'est pas un problème intrinsèque de conception des Forge.

En tout cas, ça ne m'a pas freiné, ni réellement gêné dans mon trek. Contrat rempli haut le pied+++ la main.

La semelle est restée très confortable et le pied bien calé, que ce soit en montée ou en descente. J'ai totalement oublié la voûte plantaire marquée qui m'avait gêné lors des premiers essayages.

Accroche et comportement: C'est la grande satisfaction de la Forge. La semelle Vibram Megagrip est très rassurante, avec une accroche sans faille. On a clairement confiance et on peut se lancer à corps perdu dans des descentes rapides sur toutes surfaces, même humides. Le comportement de la chaussure suit, avec un compromis rigidité / souplesse de la tige proche du sans-faute. Suffisamment souple pour assurer un bon confort et un déroulé naturel du pied (notamment à plat) mais bien rigide pour ne pas risquer une entorse ni fatiguer inutilement, en maintenant correctement l'ensemble pied/cheville.

Pour le reste, le pare-pierre fait le boulot en préservant les orteils, et la tige haute protège efficacement des chocs et des cailloux, notamment dans les éboulis.

Laçage et maintien : Tecnica présente ses lacets comme autobloquants. Sur ce point, je dois dire que je ne comprends pas le concept. Les lacets, ronds, sont effectivement rugueux, mais ils se désserrents rapidement, ce qui nuit au maintien de la cheville. J'ai pu, grâce à un double nœud, contourner facilement le problème, mais je ne suis pas convaincu par les lacets ronds, qui ont tendance à ne pas rester serrés dans la durée. Avec le double nœud, aucun problème, le pied est maintenu pendant toute la journée de marche, sans besoin d'y revenir.

Imperméabilité et respirabilité : Aucun soucis sur ce point. Je n'ai pas eu l'occasion de prendre un orage cette fois-ci, mais j'ai traversé des rivières, des torrents, des névés sans problème d'étanchéité. Côté respirabilité, la membrane gore-tex fait le travail qu'on lui demande. Les pieds transpirants ne sont pas dans une étuve, malgré la chaleur que j'ai eu parfois à affronter. Je n'ai en tout cas aucun doute sur leur utilisation hivernale en raquettes, ces Forge S GTX devraient être parfaites.

Solidité et durabilité :

Après 6000m de dénivelé et une centaine de kilomètres dans des terrains parfois très cassants Les Forge sont en très bon état. La tige et les matériaux externes n'ont pas bougés, et la semelle est très peu usée. De bon augure pour les prochaines sorties des années à venir !

Pour conclure :

On a affaire à une très bonne paire de chaussure de trek. Amateurs de minimaliste, ou au contraire, d'alpinisme cramponné engagé, vous pouvez passer votre chemin. Pour tous les autres, la Forge répond à beaucoup de critères de choix d'une bonne paire de chaussure de grande randonnée : confort, maintien, stabilité, accroche et durabilité. Définitivement un bon choix, dans une gamme de prix très classique pour ce genre de chaussure.

Merci à Outzer, à Marine de chez Tecnica, et à Thierry du Vieux Campeur de Lyon de m'avoir permis de tester ces chaussures dans les meilleures conditions.

Pour qui ?

Aux randonneurs à la recherche d'une paire de grande randonnée polyvalente, solide et confortable.
9/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Imperméabilité

Points forts

Confort
Accroche et comportement
Compromis rigidité / souplesse
Légèreté
Solidité

Points faibles

Laçage qui nécessite un double nœud

Acheter Tecnica Forge S GTX

Les magasins ci-dessous ont ce produit en stock. En cliquant sur "voir l'offre" vous allez être redirigés sur le site du magasin

5 commentaires

Jean Guillaume
Statut : Gourou
inscrit le 06/11/17
Activités : 5 avisPhotos : 4 photos du jour
Ton retour est excellent Sylvain !
Je suis quasiment en parfait accord avec tout ce que tu as dit.
Et chose intéressante, mon avis ne sera pas accès exactement sur les mêmes points de test :)
En tout cas, tu as fait un SUPER BOULOT !
1
Concombre Masqué
Statut : Gourou
inscrit le 26/02/18
Activités : 4 avisPhotos : 1 photos du jour
Merci mon Jean-Gui-Gui ! Hâte de te lire pour voir ce que ça donne sur les terrains vosgiens !
0
G
Statut : Confirmé
inscrit le 07/11/07
Activités : 4 avisMatos : 9 avisPhotos : 19 photos du jour

Staff depuis le 27/04/16
du beau test !
1
Concombre Masqué
Statut : Gourou
inscrit le 26/02/18
Activités : 4 avisPhotos : 1 photos du jour
On fait ce qu'on peut ! Ravi de satisfaire Mr G, notre maître à tous ;-)
0
Christelle31
Statut : Gourou
inscrit le 04/09/17
Activités : 45 avisMatos : 3 avis
Je dirais même du test complet et détaillé !!
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire